Informations sur la Dirac XT

vers la description de l'enceinte
Retour vers la page d'accueil

Après le grand succcès de la Pascal XT, à demande d'un grand nombre de nos clients, fut développée la Dirac XT. Son avantage: elle disponibilise 3 versions (Front /Center /Rear). Malgré une courbe de fréquence augmentant légèrement et des boomers différents, le son est presque identique à celui de la Pascal, mais le blindage magnétique des composants la rend apte pour le home-cinéma.

Quand une haute fidélité de reproduction, spatialité et une basse bien contrôlée se trouvent à l'avant-plan, elle fait certainement partie de la gamme des enceintes de très haut niveau, comme le test dans Klang + Ton 4/2004 a démontré.
  Dirac XT

Dirac XT: Verdict dans Klang+Ton 4/2004

"Résultats des mesures
Les diagrammes de mesures donnent peu de motifs à critiques. Même à 30º le niveau sonore du tweeter reste à la hauteur des moyennes fréquences et ce jusqu'à 15 kHz.. Si nous prenons la ligne des 88 dB comme référence, la déviation dans les fréquences pertinentes ne dépasse pas 2 dB, avec une faible baisse dans les bas médiums. L'impédance minimale se situe à 200 Hz, les diagrammes "chute d'eau", réponse impulsive et phase sont impeccables. Les mesures de distortion pour 80 et 90 dB sont quasiment égales, avec une seule crète K3 aux 2,5 kHz.

Son
Quelques mesures de musique étaient suffisantes pour la salle d'écoute, pour savoir ce qui se cachait derrière ce caisson discret: les basses profondes, contournées et précises ont surpris les auditeurs. Nous ne nous attendions pas à une enceinte aussi adulte. Le niveau sonore était amplement suffisant pour fournir le même rythme de graves à plusieurs étages d'un immeuble. Libre et ouvert, le son des cuivres dans "Secret Love" de George Michaels, même le plus faible cliquetis d'une cymbale ne passait inaperçu. La légèreté de reproduction d'aigus était fascinante, plastique et presque palpable, corporelle sans devenir trop volumineuse, une voix se détachait de son entourage musical, on se sentait presque dans le swing du siècle dernier dans les "Songs Of The Last Century". Sade, expressive et empathique dans son concert en DVD "Lovers Live", nous a envôuté. L'exaltation du public, les applaudissements, un saxophone merveilleusement joué dans "Smooth Operator"; nous frémissions comme si nous étions en direct, la spatialité excellente de ces enceintes faisant le reste. Correspondants à la Dirac XT, Iris Strassacker propose des enceintes de centre et de fond, équipés des mêmes composants, qui, étants blindés, peuvent même se rapprocher d'un téléviseur sensible. Un régal, également pour les amis de la musique visualisée"

Note de Iris Strassacker:
Si vous avez la possibilité, placez les enceintes à au moins 60 cm des murs latéraux pour garantir un maximum de représentation spatiale. Ceci est valable pour toute enceinte. Ces enceintes ont été développées pour un effet minimal des murs, mais cet effet ne se laisse pas éliminer à 100 %

Vers la description de l'enceinte
Retour vers la page d'accueil